Journées d'études 2015 : un texte disponible dans l'espace adhérent

ConservationReliquaires.jpgSuite aux Journées d'études d'octobre 2015 intitulées "Reliques et reliquaires : objets de culte, objets d'histoire", Mme Marie-Dominique Parchas nous transmet le texte de son intervention sur "la conservation préventive des reliquaires".

A télécharger dans l'espace adhérents

 

Mysère résolu : rencontre d'évêques

Il s’agit vraisemblablement de rencontres d’évêques, mais lesquels, à quelle occasion ? où ?

Photo Mystère 01bd  Photo Mystère 02bdRencontre 1                                                                                   Rencontre 2

Il s’agirait de photos prises à l’occasion de la solennité de la Saint Julien (30 janvier 1938 et vraisemblablement en 1939).

La fête de la Saint Julien est la fête patronale du diocèse du Mans, célébrée fin janvier. A cette occasion, une délégation du diocèse allemand de Paderborn vient tous les ans, conduite par l'évêque accompagné par ses proches collaborateurs dont fait partie le curé de la cathédrale. Il s'agit du plus ancien jumelage d'Europe, depuis l'an 800 environ. Cette fraternité d'abord sacerdotale s'est ouverte ensuite aux laïcs. En juillet, c'est la délégation française qui se rend à Paderborn pour la fête de Saint Liboire, accompagnée également par ses proches collaborateurs et des laïcs de la Fraternité saint Liboire. Cette amitié a traversé la révolution française et les guerres. A l'époque du Louis XIV, il me semble que le diocèse de Paderborn est resté catholique en raison, notamment de ce jumelage. A l'époque du cardinal Grente 1918-1958, qui était de l'académie française, le faste ne manquait pas à la cathédrale, en particulier au moment des fêtes de Saint Julien !

Sur ces photos, nous pouvons identifier sur le cliché 1 entre autres : Monseigneur Villepelet (3ème en partant de la droite), le Cardinal Verdier (au centre avec une « mosette » blanche), Monseigneur Grente (1er rang 5ème en partant de la gauche), le Cardinal Liénard (4ème en partant de la droite), Monseigneur François Marie-Picaud (1er rang 4ème en partant de la gauche).

Retrouvez d'autres mystères à résoudre sur la page Archives à identifier.

Journées d'études 2015

reliquaires.jpg

Cette année, nos journées d'études nous réuniront autour du thème :

 

"Reliques et reliquaires : objets de culte, objets d'histoire"

 

Elles se dérouleront les mercredi 21 et jeudi 22 octobre au siège de la Conférence des Evêques de France à Paris.

Télécharger le programme

Les bulletins d'inscription sont à renvoyer au plus tard le 1er octobre.

 

"Informatisation des instruments de recherche" : les inscriptions au stage de novembre sont ouvertes

Bdd.jpgLes 17 et 18 novembre prochains, l'AAEF organise un stage sur "l'informatisation des instruments de recherche".

Les archivistes sont conduits à l’élaboration d’instruments de recherche conformes aux normes archivistiques en vigueur. Pour faciliter le travail, une base de données appelée « descriptions archivistiques », organisée en logiciel est mise à leur disposition moyennant une contribution financière. L’utilisation de cette base demande une connaissance plus technique du fonctionnement de cet outil.

Cette formation, destinée aux détenteurs de cette base de données ainsi qu'aux personnes à la recherche d'outils de travail archivistique informatisés, se tiendra à la Maison de la Salle, 78A rue de Sèvres à Paris.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 3 novembre 2015. Télécharger le programme détaillé et le bulletin d'inscription.

→ La liste des formations proposées par l'AAEF pour 2016 est également disponible sur la page Formation.

Un nouveau groupe de travail : la commission du guide des archives du monde religieux

Manuel1980Une nouvelle commission a été créée en début d’année au sein du conseil d’administration de l’AAEF afin d’élaborer un guide d’archivage à l’usage des congrégations.

  • un outil actuel, à même de répondre aux besoins des archivistes de congrégations (le Manuel de 1980, étant un peu daté).
  • un outil de référence, utilisable par chaque congrégation, et par chaque archiviste, qu’il soit professionnel ou non encore formé.
  • un outil le plus clair, précis et concis possible.

Le groupe a réfléchi aux thèmes à aborder et à organiser. La seconde phase comprendra la rédaction des textes et le choix de leurs illustrations.

En espérant pouvoir fournir ce guide dans les meilleurs délais, les membres de la commission restent à votre disposition pour répondre à vos questions et vous informer de l’avancée du projet.

Télécharger la présentation du groupe et la liste de ses membres